Scandal : la bonne gouvernance sera-t-elle au rendez-vous à Saida ?
Publié par Administrateur le Mars 24 2013 09:29:50
La wilaya de Saïda vient d’entamer sa mue, eu égard à la nonchalance, le relâchement et l’incurie d’un grand nombre de ses responsables qui n’ont pas été à la hauteur des aspirations des citoyens et de la société civile.

Nouvelles étendues
La wilaya de Saïda vient d’entamer sa mue, eu égard à la nonchalance, le relâchement et l’incurie d’un grand nombre de ses responsables qui n’ont pas été à la hauteur des aspirations des citoyens et de la société civile.


En l’espace de 5 mois, plus d’une dizaine de directeurs ont été affectés à Saïda et autant d’autres affectés dans d’autres wilayas ou sortis en retraite, dont cinq suite à la visite du chef du gouvernement du 30 décembre dernier. Le nouveau wali Meziane Saïd vient de prendre effectivement ses fonctions, suite à une collation en présence d’une assistance fort nombreuse et de l’ex-wali. Meziane Saïd aura du pain sur la planche, une wilaya dont le développement est à la traîne. Depuis une vingtaine d’années, cette wilaya accuse des retards considérables dans tous les domaines avec des réalisations médiocres.

La faute incombe-t-elle aux responsables, aux élus ou bien la wilaya fait-elle figure de mal-aimée ? Là est toute la question. Le nouveau wali et les nouveaux responsables pourront-ils donner un nouvel élan à la wilaya ? Cette nouvelle équipe et ces changements apporteront-ils un nouveau souffle à la wilaya ? A Tindouf, le nouveau wali, M. Zergoune Slimane, a pris officiellement ses fonctions, mardi. M. Zergoune, qui occupait le poste de wali délégué de la circonscription administrative de Baraki (Alger), remplace M. Chater Abdelhakim nommé, à son tour, à la tête de la wilaya de Tamarasset.

Lors d’un point de presse, le nouveau wali a réitéré l’appel fait auparavant à l’assistance : «Le wali ne peut travailler tout seul et nous comptons sur la contribution de toutes les franges de la société pour mener à bien notre mission. Une mission qui consiste à la mise en application des dernières directives du Premier ministre. Notre premier souci est de contribuer au développement du Sud, de rapprocher l’administration des citoyens et de répondre à leurs préoccupations dans tous les domaines», dira M. Zergoune.