Bouteflika au sommet de Charm El-Cheikh : Pour une meilleure mobilité des capitaux arabes
Publié par Saida le Janvier 20 2011 15:25:00
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé, hier à Charm El-Cheikh (Egypte), que les investissements interarabes constituaient le meilleur moyen de réaliser la complémentarité...
Nouvelles étendues
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé, hier à Charm El-Cheikh (Egypte), que les investissements interarabes constituaient le meilleur moyen de réaliser la complémentarité économique arabe et de concrétiser le développement économique arabe escompté.


Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé, hier à Charm El-Cheikh (Egypte), que les investissements interarabes constituaient le meilleur moyen de réaliser la complémentarité économique arabe et de concrétiser le développement économique arabe escompté.


Dans une allocution lors du 2e sommet économique et social arabe, le Président Bouteflika a appelé les pays arabes à consentir davantage d'efforts pour adapter leurs cadres législatifs et réglementaires et ouvrir ainsi la voie aux investissements et aux capitaux arabes. « Nous devons consentir davantage d'efforts afin d'adapter nos cadres législatifs et réglementaires et leur conférer plus de flexibilité de manière à pouvoir ouvrir la voie aux investissements et aux capitaux arabes », a-t-il dit. Après avoir souligné que la réalisation de la complémentarité économique exigeait la mise en œuvre de tout ce qui a été déjà décidé et le lancement de nouveaux projets, le président de la République a affirmé que l'Algérie « se félicite du lancement de nouveaux projets qui seront adoptés lors du sommet de Charm El-Cheikh, notamment le projet de liaisons maritimes entre les pays arabes eu égard à l'importance du transport maritime qui couvre 90% du mouvement des marchandises dans le monde ». « Le moment est donc venu de réhabiliter nos ports et de développer les liaisons maritimes interarabes afin d'être au diapason des ports internationaux développés et de pouvoir atteindre le niveau connu par le transport des marchandises au plan mondial », a ajouté le Président Bouteflika. Le Chef de l'Etat a en outre affirmé qu'il convenait pour les Etats arabes d'œuvrer selon des priorités en faisant preuve de pragmatisme et d'efficacité, estimant qu' « il n'est pas possible de réaliser tous les objectifs en même temps », notamment, a-t-il dit, en raison des disparités économiques d'un pays à l'autre. Le président de la République a également souligné la nécessaire intégration du Monde arabe dans l'économie mondiale à travers l'établissement de relations de partenariat avec les institutions financières internationales qui permettent aux Etats arabes de tirer profit de leurs expériences et de leur savoir-faire. « Nul doute que cette démarche nous aidera à aller de l'avant dans la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement dans le Monde arabe » a-t-il dit.



L'intransigeance du colonialisme israélien à Ghaza dénoncée

Le Président Bouteflika a appelé à la mobilisation des efforts au plan international pour la levée du blocus sur la bande de Ghaza et le lancement de l'opération de reconstruction. Il a rappelé à cet effet la décision du sommet de Koweït sur la reconstruction de la bande de Ghaza suite à la destruction barbare causée par l'agression israélienne abjecte. Tout en déplorant l'absence d'opération de reconstruction en raison du blocus inique imposé à Ghaza, le Président Bouteflika a appelé à la levée du blocus israélien et de toutes les entraves dressées par l'occupation devant la reconstruction. Le président de la République a relevé la nécessité d'accélérer la mise en place de mécanismes opérationnels idoines à même de permettre de dépasser les entraves imposées, appelant à mobiliser les efforts au niveau international pour la levée du blocus et le lancement de l'opération de reconstruction. Le processus de paix au Moyen-Orient, a précisé le président de la République, est dans « l'impasse sans perspective claire », mettant en garde contre le risque d'une « aggravation de la situation qui entraînera toute la région vers l'inconnu ». « Afin de prévenir les graves dérapages et leurs retombées sur la paix et la sécurité internationales, du fait de l'intransigeance d'Israël et son entêtement à poursuivre la colonisation, il incombe aux forces internationales notamment le quartette de trouver une solution globale à la question de la paix au Moyen-Orient », a indiqué le Président Bouteflika. Le président de la République a, d'autre part, affirmé le soutien « indéfectible » de l'Algérie à la résistance du peuple palestinien face à l'occupation et à son droit à recouvrir tous ses droits légitimes inaliénables et au premier chef son droit à l'établissement de son état indépendant avec El Qods pour capitale conformément à la légalité internationale et aux résolutions y afférentes ainsi qu'au retrait de tous les territoires arabes occupés.


Le Midi Libre