Histoire de SAIDA
Publié par Administrateur le Mars 30 2010 13:19:03
Vaste région forestière située au confluent naturel de nombreux cours d'eau, la région de Saïda a connu des peuplements divers dès la préhistoire comme en témoignent les nombreuses stations, grottes, abris et peintures rupestres de Aïn-Lahdjar et Tifrrt, ou encore les gorges de l'Oued Saïda.

3e siècle ap. J-C : occupation romaine - ruines de Limas Septème-Sévère au douar de Beniane-Tifrit, commune de Aïn-Soltane ; vestiges de Lequoi au village de Maâta, commune de Youb ; autres vestiges à Aïn-Baloul, commune de Ouled-Brahim.

4e - 6e siècle ap. J-C : violentes insurrections des autochtones contre l'occupation romaine ; invasion punique et chute de Rome.

533 ap. J-C : attaque byzantine contre la région et résistance du royaume de Frenda qui réussit à conserver son indépendance.

700 ap. J-C : avènement de l'islam dans la région depuis le Maghreb arabe.

8e s. ap. J-C : Saïda musulmane sous le règne de Hmamat de Tahert (704-858). De nombreuses familles régnantes se sont succédé dans la région jusqu'à l'arrivée des Béni-Hilel qui fondèrent la doctrine yacoubite.

Vers 1150 ap. J-C : la région de Saïda est placée sous l'autorité du royaume Abdelwadide de Tlemcen, marqué par la personnalité d'Ibn-Toumert

Milieu du 15e siècle : Début de la présence turque dans la région. Avènement du Beylicat de Mascara (1701-1791).

La colonisation française :

Prise d'Alger par les forces françaises en 1830 - Prise d'Oran et de Mers-EI-Kebir en janvier 1831 - Colonisation de Mascara en 1835. L'Emir Abdelkader se replie sur Saïda et en fait sa base militaire (Vîeux-Saïda). Fabrique d'armes fondée par l'Emir. Le 22 octobre 1841, l'occupation française s'empare de Saïda après avoir rencontré une farouche résistance menée par les troupes de l'Emir Abdelkader, commandées par l'Agha Mustapha Ben-Tami (Premier Lieutenant), L'Emir se replie vers la région de Hassassna pour lancer ses attaques contre les troupes du Général Lamure et du Colonel Jarry.

principales batailles menees par l'emir abdelkader

• Juin 1843 : Bataille de Djida

* 24 août et 12 septembre 1843 : Bataille de Aïn-Manaâ

* Batailles de Tirssine et de Sidi-Youcef : 22 septembre 1843

• Différentes batailles dans le sud de la région : entre 1864 - 1882

Principales batailles ayant marque la région de Saïda

Bataille de EI-Khelaïfa , bataille de Djebel-Lakhdar, bataille de Mimouna, bataille de Ouled-Khaled, bataille de Tamssena, bataille d'EI-Hassi-Labied , bataille d'EI-Merdja, bataille de Djebel-Bouatrous, bataille de Ellouba, bataille de Sidi-Douma, bataille de Hont, bataille de Djebel-Sidi-Boudali, bataille de Djebel-Louked-Lamayer, bataille de Ouled-Ali, bataille de Kerssout, bataille de Markeb-S'baâ, bataille de Djebel-Lemnaouer.

Participation aux évènements du 8-MAI-1945

• Année 1958 : création de la circonscription de Saïda comprenant :

• La commune de Saïda : 85.800 habitants

• Aïn-Sefra : 20.165 habitants

• EI-Bayadh : 48.125 habitants

• Mechria : 39.263 habitants

Durant la guerre de Libération nationale, la région de Saïda a été le témoin de nombreux actes de bravoure et de hauts faits d'armes, menés par de nombreux héros de la lutte armée. Saïda compte ainsi plus de 1650 chouhadas.

Nom de la cité

Selon la légende, la ville porterait le nom amazighe de l'épouse de Abdallah Ibn Rabie, oncle de Mehdi EI-Abbas, calife ayant régné au 3e siècle de l'hégire (9e S. ap. J.-C.).

Au 4e s. de l'hégire (10e S. ap. J.-C. - 312), la Cité est appelée Haz-Saïda, du nom du hammam de Sidi-Aïssa, sous le règne fatirnide.

Au 6e s. de l'hégire (12e S. ap. J.-C.), la ville prend la dénomination de Saïda, du nom du petit cours d'eau appelé « Saïd », sur les rives duquel est progressivement édifiée la Cité.

Par ailleurs, Ibn-Khaldoun fait mention du nom de Saïda à deux reprises (Kalaâ de Saïda et Emirat de Saïda).

Source : SaidaTourisme.com