Saida, Algerie :
Navigation
Accueil
Saida News
Actualités nationales
Sport
Monde
Médecine
Economie
Technologie
Logiciels
Sites web
Recherche
Postez une Actualité
Postez un Article
Postez une Photo
Derniers Articles
  • Le meilleur Adhan

    jeudi 24. octobre 2013

    Le meilleur Adhan

  • Pourquoi on lit la Souret "Kahf"?

    vendredi 3. mai 2013

    دائما نقرأ سورة الكهف خاصة بيوم الجمعة ، ولكن مع الأسف قد يجهل البع&#1590...

  • Kiosque de musique de SAIDA (Alg...

    mardi 26. mars 2013

    Kiosque de musique de SAIDA (Algérie)

  • Pourquoi le BB pleure à la naiss...

    dimanche 24. mars 2013

    Pourquoi le BB pleure à la naissance?

  • Sultan Mohammed Elfateh

    dimanche 24. mars 2013

    Sultan Mohammed Elfateh

Derniers commentaires
Actualités
Bravo, on est au 1/4 d...
Tout même il y'a certa...
Un très bon parcours l...
Bravo, un 2 à 0 bien m...
Rabi yarhamhoum
Articles
[center][youtube]IDAMu...
[center][youtube]EPCPR...
Bien sur, voici l'adre...
on aurait éventuelleme...
Oui oui c'est vous vou...
Photos
C'est la mairie de Sai...
íÇÑíË ÓÚíÏÉ ÇáÈÇåíÉ Ê...
Excellente prise, merc...
Si seulement on a eu u...
Salam, J'ai jamais v...
Utilisateurs en ligne
Invités en ligne : 49

Membres en ligne : 0

Membres enregistrés : 290
Membre le plus récent : abd-allah
Saida sur FaceBook


RSS Feeds
Latest Downloads
Latest News
Latest Articles
Latest Threads
Latest Weblinks

Radio-trottoir Versus Radio Saïda !
SaidaDz.com"La radio semeuse de paroles et quêteuse d’écoute n’a-t-elle pas, comme l’écrit, fondamentalement partie liée avec le concept, la pensée, l’intelligence critique ?" (Jean-Claude Guillebaud)


Il fut un temps où l’Heureuse d’antan, ville des eaux dépossédée de son eau - quoique ses sources multiples, défiant l’arrogance de « la juteuse » eau de Skhouna, maintiennent sans- bourse-délier, sous l’étau, un oued noirci mort-vivant -, se disait être malheureuse voire orpheline depuis qu’Ahmed Medeghri fut enregistré parmi la partants !


Bien que sa gare routière, encore habitée par les fantômes d’une foultitude de voyageurs comme Isabelle Eberhard qui, accompagnée par le journaliste Victor Barrucand, y fit, un certain 29 Janvier 1904, une halte sous la neige du bonheur, demeure livrée à l’amnésique toile d’araignée et rongée par la poussière. Contemplant - telle une Allemagne vaincue et dévastée par les horreurs - des wagons relégués à l’usure de la rouille et oubliés par l’histoire, depuis que l’ingratitude des rails, succombant aux lamentations de la chanson « Saida Biida Wel Machina Ghalia », a « expatrié » la ligne Oran-Bechar. Néanmoins, sa patience avait fini par la récompenser car après une longue gestation qui donna naissance à deux wilayas (El-Bayadh et Naama), son nom figurait sur les généreuses listes de développement noircies à coup de zéros, convertibles même en Dollar et Euro !


En effet, la trémie1 qu’elle s’est vue offerte, en attendant son tramway, tout comme les LSP maladifs détachés comme « bons » marchés du bâtiment lucratif, ou ses trottoirs indomptables qui peinaient à se libérer du labyrinthe portable/cartable, sont venus la secouer en guise de consolation après qu’elle ait enduré, résignée et imperturbable, une tragique nuit d’insolation ayant pourtant le caractère d’insupportable...


Par ailleurs, le vingt-quatre février 2008, date on ne peut plus emblématique, plaçant la cerise sur le gâteau, fut l’occasion où Saida, rattrapant ses pairs, a pu acquérir « sa » Radio « régionale ? »2 sur un plateau, pour unir ses enfants à partir des airs ! Chauffeurs de taxi et transports urbains, coiffeurs habitués au maxi scalpant les turbans et femmes dans leurs salons ou en cuisine, des auditeurs hétéroclites à l’oreille vierge et fine, se mirent au régime varié - sécurisés contre un quelconque risque avarié - de cette fréquence locale qui s’est vite propulsée au statut d’amical ! Ils y retrouvaient des connaissances amies qu’ils avaient beau chercher à la loupe et au tamis. Le patrimoine multiculturel du terroir, dont Saida comptait parmi ses gloires, y fut dépoussiéré et fêté en mémoire. Le taux d’écoute de cette entité se réjouissait crescendo tant en quantité qu’en qualité ! La Radio jouait pleinement son rôle de proximité…!


Se réjouissant de cet acquit intellectuel, qui avait délocalisé précipitamment un centre culturel et épluché maladroitement sa façade dominée majestueusement par l’effigie d’Ahmed Medghri, les chanceux parmi les tout-ouïe, hommes et femmes, qui pêchaient la 101.3 au sein de l’étang « FM », après avoir été harmonieusement domptés par des voix saidéennes, qui sans se vanter, diffusaient avec grâce la volupté, commencèrent à se désenchanter dès qu’ils s’aperçurent qu’une radiotrottoir les hantait ?!


Bon nombre des forums de discussions saidéennes, ces fenêtres d’oxygène imposées comme potion quotidienne, commencèrent dans un holà à diffuser, des gémissements jusque-là non effusés ! Il était question - pour les attentifs - de recrutements dubitatifs et de licenciements abusifs…Au point où l’on est tenté d’imaginer un despotisme en trop, faisant office de maestro pour de vulnérables micros et semant à l’impitoyable des accrocs !


Une récente lettre d’une madame Houda « délogée » injustement en pleine ôuhda, atterrissant depuis le 10/08/2010 sur les bureaux des MM : le DG de la Radio algérienne, les autorités et élus locaux, les sénateurs et députés de Saida, et associations de la société civile…, a courageusement confirmé, qu’après avoir laborieusement trimé, s’est vue doublée par une voix tlemcienne, laquelle, ironie de proximité, anima « par téléphone », tout comme l’a confirmé ce 06/09/2010 un quotidien arabophone, depuis la très « proche » prochaine capitale de la culture islamique, une émission sensée promouvoir l’art culinaire du terroir de Madinet El Ogbane l’historique ?


De facto, beaucoup de questions légitimes s’imposent partout, à la base comme aux cimes ? S’agissant d’une institution souveraine et stratégique, aucune éventuelle défaillance encore moins d’inutiles rumeurs synthétiques ou bruits de tonneaux - pleins ou vides - entachant « gratuitement » un symbole étatique qui est sensé labourer et semer ingénieusement, par une communication de proximité professionnelle et rationnelle, un champ médiatique aux aguets… !


Enfin, puisque « l’intellectuel vit du commerce des idées des autres »3, émettons le souhait optimiste que la Radio Saida saura préserver son aura en détrônant cette radiotrottoir et demeurer - comme elle le doit - une voix notoire…


B.KHELFAOUI, Saida

Notes :
1- Voir « A quoi sert la trémie de Saida », le Quotidien d’Oran du 03/05/2008, Page 22
2- Silencieuse à partir de la commune Ain Hadjar (7 KM)
3- Pierre Nora
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
Login
Pseudo

Mot de passe



Pas encore membre ?
Cliquez ici pour vous inscrire.

Mot de passe oublié ?
Demandez-en un autre en cliquant ici.
Le saint Coran
Saint Coran

Saida


Sondage
Vous êtes satisfait des résultats de MCSAIDA?





Vous devez être connecté(e) pour voter.
Boite de dialogue
Vous devez être connecté pour dialoguer.

20/09/2013 11:48
I would like to see this web site live again am here to help to really give something new Smile

22/08/2012 12:58
Aid Mabrouk a tous.

27/06/2011 22:02
Le problème est réglé.

25/06/2011 00:54
Salut frère, ce message est affiché l'or de l'envoie : Impossible d'envoyer le message privé, la boîte de l'utilisateur est pleine. Mameri Ahmed.

27/03/2011 12:10
slt bebaraka a notre cheb mami weld saida et inchlah tjr beaucoup de succès et nous attendrons un concert a saida pour ses nombreux fun Grin

15/03/2011 18:48
MCS 1 - ASO 0 Bravo à notre équipe !

08/03/2011 17:22
Bonne fête à toutes les Saïdéennes et à toutes les femmes du monde..

25/02/2011 15:00
Saha Rafik ça va?

23/02/2011 18:44
salam tout le monde Smile

24/01/2011 10:31
Salam ouled bled? Kirakome?