Le chemin de fer à Saida
Publié par Administrateur le Avril 14 2010 22:43:14
L'origine du Réseau algérien de l'Etat en Oranie date du décret du 29 avril 1874 qui déclarait d'utilité publique l'exécution d'un chemin de fer d'Arzew à Saïda, avec prolongement sur Geryville(ElBayadh), et approuvait une convention intervenue à ce sujet le 20 décembre 1873 entre le Gouverneur général civil de l'Algérie (qui était d'ailleurs le général Chanzy) et la Compagnie Franco-Algérienne concessionnaire.
(extrait Extrait du Livre d'Or de l'Oranie -1930 )

Aux termes de la convention, cette concession, sans subvention ni garantie d'intérêt, du chemin de fer Arzew à Saïda et aux Hauts-Plateaux par la Macta et Perrégaux, avec faculté de prolonger le dit chemin de fer, à partir de Saïda, sur les Hauts-Plateaux, dans une direction et sur une longueur qui seront ultérieurement déterminées à la demande du concessionnaire, était accompagnée de la concession "du privilège exclusif de l'exploitation de l'alfa sur une surface de trois cent mille hectares de terrains d'alfa... moyennant un droit fixe, par tonne d'alfa sec exploité, de quinze centimes jusqu'à cent mille tonnes et vingt-cinq centimes pour chaque tonne excédant.

C'est donc une entreprise industrielle et agricole qui a, la première, provoqué la construction des lignes dont le développement devait aboutir à la création d'un grand réseau homogène en Oranie.

Etapes de la croissance du Réseau oranais

En 1881-82, à la suite de l'insurrection de Bou-Hamama, la ligne fut prolongée par l'autorité militaire de Saïda à Méchéria et réservée, sur ce tronçon, à la troupe jusqu'en 1885, date à laquelle le public civil fut admis, la Compagnie franco-Algérienne recevant dès lors la concession.

Puis la ligne atteint Aïn-Sefra en 1887, Duveyrier en 1901, Beni-Ounif en 1903, Ben-Zireg en 1905 et enfin Colomb-Béchar en 1906.

Enfin, la fusion de la Compagnie Franco-Algérienne en Oranie, et à l'est d'Alger, des compagnies de l'Est -Algérien et du Bône-Guelma ainsi que des territoires du Sud (Biskra à Touggourt), donnera lieu à la création des Chemins de Fer Algériens de l'Etat.

Plus tard, il y aura fusion de la compagnie du PLM et de la Compagnie des chemins de fer de l'Etat pour former les Chemins de Fer Algériens (CFA) qui deviendront la S.N.C.F.A.