L’Algérie compte 35,6 millions d’habitants

La population de l’Algérie est arrêtée à quelque 35,6 millions d’habitants au 1er janvier 2010. Selon l’Office national des statistiques (ONS), cette estimation passera à 36,3 millions d’habitants au 1er janvier 2011, avec le maintien de l’accroissement de 2009.


En effet, l’accroissement naturel de 2009 est de 690.015 personnes en valeur absolue. Or, le taux de cet accroissement, précise la même source, a connu une légère progression, passant de 1,92% en 2008 à 1,96% en 2009.


Cela dit, la dynamique démographique en Algérie maintient son rythme entamé en 2003 avec l’augmentation continue du nombre des mariages, des naissances et de décès, précise l’ONS. Le nombre des naissances a atteint 849 mille, avec une progression de 4% en 2009 par rapport à 2008, a relevé l’Office, précisant que la mortalité a connu un taux d’accroissement de 4,51 pour mille.


Quant aux mariages, ils ont atteint 341 mille unions, soit 3% d’accroissement. Concernant la structure de la population, la répartition par âge fait ressortir que la population âgée de moins de 15 ans constitue 28,2% de la population totale et celle des moins de 5 ans 10%, ce qui témoigne de l’augmentation récente de la natalité.


La population en âge d’activité, soit de 15 à 59 ans, continue de représenter la part la plus importantes dans la population, se stabilisant autour de 64,4% et celle du troisième âge (60 ans et plus) est de 7,4%.


Par ailleurs, s’agissant du nombre de femmes en âge de procréer, il franchit cette année le seuil des 10 millions de femmes. Pour la natalité, la progression des naissances se poursuit avec une augmentation de 32 mille naissances vivantes en 2009, par rapport à 2008, soit un total de 849 mille naissances, dont 436 mille garçons et 413 mille filles.


Selon l’ONS, l’évolution récente du nombre de naissances indique que la natalité en Algérie maintient le cap vers un niveau de plus en plus élevé. Pour ce qui est de la mortalité, elle a été caractérisée en 2009 par une augmentation bien légère de son taux brut qui s’est installé ces dernières années autour de 4,30 pour mille en 2006. Le nombre de décès (159 mille) a augmenté en valeur absolue de 6 mille décès. Le taux de mortalité infantile connaît, pour la seconde année consécutive, une légère diminution, passant de 25,5 à 24,8 pour mille. D’un autre côté, l’espérance de vie à la naissance se stabilise à 75,5 ans, soit 74,7 ans pour les hommes et 76,3 ans pour les femmes. Elle est restée presque au même niveau observé depuis 2006 (75,7 ans). Concernant la nuptialité, l’Office relève une augmentation du nombre de mariages en 2009 avec quelque 341.321 mariages enregistrés.
Cependant, malgré un accroissement du nombre de mariage de 3% entre 2008 et 2009, le taux de nuptialité a subi un effet limité, passant de 9,58 à 9,68 pour mille, durant cette même période. A noter enfin que selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), effectué en avril 2008, la population de l’Algérie était de 34,8 millions d’habitants.


Le Midi libre

Saida, Algerie :