Plus de 10.000 cas de leishmaniose cutanée enregistrés à M’sila en 2010

Le nombre de victimes atteint de la leishmaniose cutané a dépassé durant l’année 2010 le chiffre de 10.000 cas au niveau de la wilaya de M’sila.


Cette flambée exceptionnelle de la maladie a été enregistrée principalement au niveau des EPSP de M’sila, Bou Saada et Magra où il a été recensée respectivement 4130 , 2400 et 700 cas, sans compter les autres EPSP repartis à travers la wilaya.


Plus de 2800 cas ont été identifiés par l’annexe de M’sila de l’institut Pasteur d’Algérie (IPA) pour l’année 2010 pour la seule commune de M’sila.


Pour le mois de janvier de l’année en cours, 650 cas ont été enregistré à M’sila et 240 cas à Bou Saada. Le plus grave n’est pas tant la recrudescence de la leishmaniose cutanée que l’indisponibilité du glucantime, médicament destiné au traitement de cette maladie.


Les besoins de la wilaya en ce médicament qui s’élèvent à 21000 unités, n’ont été satisfaits qu’à concurrence de 2000 unités, soit une proportion de 9,5%


Les services de prévention des différentes EPSP de la wilaya ne parviennent plus à répondre aux besoins des malades affectés qui s’y représentent, compte tenu du fait que 90 % des victimes n’ont pas droit au traitement du fait du manque de médicament.


Ces malades affreusement affectés, sont livrés à eux même, et leur colère monte proportionnellement au degré de défaillance en matière de disponibilité de cet indispensable produit.


Autant la maladie est à déclaration obligatoire, autant l’information la concernant est tenu sous le boisseau. Preuve en est que le dernier conseil de l’exécutif de la wilaya, tenue la semaine passée, sur la sensibilisation sur cette horrible maladie, la presse a été royalement ignorée.


El Watan

Saida, Algerie :